Quels sont les différents types de façades vitrées?

On entend, trop souvent, par “façade vitrée”, qui se constitue généreusement de vitrages. En fait, les remplissages vitrés sont généralement mis en œuvre soit dans les fenêtres posées dans une grille (oscillo-battante, à la française, à ouvrant caché, etc.) ou bien soit directement dans la grille.

L’insertion se fait selon trois principales techniques: par vitrage extérieur collé (VEC), parclosé (VEP), ou bien par attaché (VEA).

Alors, quels sont les différents types de façades vitrées?

La façade VEC (ou vitrage extérieur collé)

Fabriquée en verre, une façade extérieure collée est un modèle de façade rideau construisant l’enveloppe extérieure d’un bâtiment dont les éléments responsables de la fixation sont désormais invisibles. 

  • La façade VEC met en œuvre des vitrages maintenus avec un collage sur un profilé en aluminium ou dans un cadre.
  • La façade VEC adapte des vitrages collés sur des cadres fabriqués en aluminium, soit fixes ou ouvrants. 
  • La façade VEC dispose d’une devanture lisse avec des volumes verriers étant bordée avec des joints creux. 

La façade VEC peut insérer de multiples vitrages, comme les verres feuilletés de sécurité et les verres trempés, montés sur un double ou un triple vitrage isolant. En étant un complément, une “double peau” est super intéressante pour augmenter les performances énergétiques du bâtiment. 

La façade VEC, dite “ventilante”, insère une occulation invisible, lui permettant d’appréhender les apports de la lumière et de la chaleur. Les cadres conçus en aluminium assemblent en même temps un double vitrage et un espace d’air d’environ 4 cm pour intégrer un simple et vitrage un store vénitien. 

La façade VEP (ou vitrage extérieur parclosé)

Une façade VEP est, tout simplement, une façade assez légère qui se distingue d’une structure en aluminium dont les verres, installés de l’extérieur, sont bien fixés par des parcloses. Cette technique d’assemblage permet, tout comme pour une façade VEC, d’alterner des panneaux fixes grâce à des ouvrants à l’anglaise, à la française, à l’italienne et oscillo-battants tout en gardant un aspect extérieur et intérieur uniforme.

  • La façade VEP est réputée par son effet de damier ou de ses cadres. 
  • La façade VEP dispose des panneaux vitrés qui sont soutenus par des parcloses sur des profilés fabriqués en aluminium, soit ouvrants ou bien fixes, et séparés à l’aide des joints creux. 
  • La façade VEP se caractérise d’une barrière d’étanchéité à l’eau, au vent et à l’air. 

Quant à la performance de l’énergie, une double peau occultée et ventilée est l’idéal complément d’une façade VEP. Elle sert à améliorer considérablement le bilan thermique d’un bâtiment en limitant sa consommation de chauffage et de climatisation. 

La façade VEA (ou vitrage extérieur attaché)

Composée de panneaux vitrés attachés, généralement par des fixations traversantes que l’on pose à chaque angle du vitrage, une façade VEA propose de la transparence et une sensation de légèreté au bâtiment qu’elle préserve. Ce modèle de façade légère se pose normalement en extérieur et en intérieur.

  • La façade VEA adapte des énormes panneaux vitrés, qui sont associés bord à bord et fixés par des fixations ponctuelles. 
  • La façade VEA dispose des fixations mécaniques qui permettent d’articuler aisément la paroi vitrée sur l’ossature en aluminium, d’une manière à supporter les charges de la neige, du vent et du poids.

En matière d’étanchéité et d’isolation, les vitrages d’une façade VEA sont souvent des vitrages isolants en verre trempé, séparés grâce à des joints fabriqués en silicone.

Il est, toutefois, possible de mettre en œuvre un vitrage extérieur attaché de type (VEA) sur tous les types de supports : structure béton, charpente métallique, raidisseurs en verre, ossature en câbles… Ce modèle de façade légère reste parfait pour un hall d’entrée ou bien une verrière.